Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BILLET (mo)ROSE.

"Y'à d'la joie! Bonjour bonjour les hirondelles! Y'à de la joie!" SCOUIIIIIC! (Soyez prévenus, derrière ce clavier se planque une amoureuse de l'onomatopée, je n'en abuserai pas trop).

Oui, Charles, "Y'à d'la joie" c'était en...1936. Anachronique? Oui! Et non, Charles n'était pas un doux dingue, il a écrit son titre le plus populaire alors qu'il effectuait son service militaire. Il s'évadait en chanson. "Mais soudain voilà je m'éveille dans mon lit/ Donc j'avais rêvé, oui, car le ciel est gris". Pas si anachronique que ça!

Bref, un rapport de l'Insee paru cette semaine nous rappelle ô combien les français ne vont pas bien. C'est swagg de parler de "morosité ambiante". Morosité qui nous colle à la peau depuis quelques années, une piqûre de rappel de l'Institut.

Mammifère bipède et encore majoritairement carnivore au sommet de la chaîne alimentaire avec une espérance de vie moyenne qui vient d'atteindre les 80 ans: L'Homme ne court plus après le gibier, il court après le Bonheur. Et ce depuis toujours. Nous voulons tous être heu-reux! Et il n'y à pas un Bonheur mais plusieurs Bonheurs, chacun ayant évidemment son échelle du Bonheur bien à lui. Pour certains, il leur en faut peu pour être heureux (les veinards), pour d'autres la liste est longue comme le bras (un bras de mer), et il y en à d'autres qui ne seront jamais heureux (c'est ainsi et bien souvent ils vivent avec). Voilà, pour le lieu commun.

Je vais mal, tu vas mal, il va mal, NOUS allons mal. Le pessimisme ambiant est une épidémie sournoise, elle se propage par tous les pores, que vous le vouliez ou non! Et il n'y à malheureusement aucun vaccin à ce jour connu (mis à part les paradis artificiels mais c'est mauvais pour la santé donc mauvais pour votre espérance de vie, donc...vous m'avez compris!). Une expérience assez simple que validerait peut-être Bacon: Entrez tout guilleret dans le métro, vous en ressortirez en faisant la gueule, bien que de rares doux dingues lui trouve du "charme" et arrivent à y saisir "des moments de grâce" (sic)...

Et, (heureux) hasard de la vie, ce mardi, j'étais invitée à l'inauguration du "Happy show" à la Gaîté Lyrique à Paris. Une expo imaginée par un homme, Stefan Sagmeister (pour les néophites du graphisme, il est connu et reconnu pour avoir designé entre autres de remarquables pochettes d'albums pour Lou Reed, les Rolling Stones...). Et, son expo rencontre un succès international car le Bonheur est justement un sujet qui le passionne. Tout d'abord, pour s'offrir une chance supplémentaire d'être heureux, il a changé de carrière, hop! Il n'a pas entièrement balayé d'un revers son métier de graphiste mais il s'est offert d'autres opportunités pour s'exprimer, pour s'épanouir (un peu comme moi qui écris derrière ce clavier alors que je ne fais que de la télé depuis toujours). Hé bien, j'ai découvert avec plaisir son travail, esthétique, graphique, ludique et humoristique, TIC. Il ne se prend pas au sérieux Stefan!

Il vous livre sans prétention SES clefs du Bonheur tout en s'étant auparavant appuyé sur des analyses et des statistiques solides qu'il a pour habitude de feuilleter dans son lit. L'occasion de rappeler à notre bon souvenir que le Bonheur n'est pas une notion en voie de disparition. Le dingue! Dans ce bel espace dédié aux arts numériques, vous êtes un visiteur mais aussi un acteur de l'exposition, il vous invite à mesurer votre bonheur actuel et à calculer votre propension au Bonheur. Prenez sur ce mur qui représente votre échelle du bonheur (des photos ci-dessous), un chewing-gum jaune dans les tubes à essai géants numérotés de 1 à 10 (comme le fameux "évaluer votre douleur de 1 à 10"). Difficile d'être honnête avec soi-même en public mais bon, cette installation permettra à la fin de l'exposition de constater le niveau de bonheur moyen des visiteurs. Si le tube à essai n°10 est vide, il faudra se rendre à l'évidence: soit il y à beaucoup de drogues qui circulent, soit beaucoup de menteurs! Une autre installation sympa vous fait pédaler sur un vélo et l'électricité produite éclaire plus ou moins selon votre forme des néons à message (comprenez qu'il faut pédaler pour attendre son but, le bonheur va pas vous tomber dessus, hé non!).

Bref, l'expo est vaste. Les différentes études nous confirment aussi que le sexe, l'amour, l'argent et les interactions sociales sont nécessaires à notre bonheur. Après, c'est vous qui choisissez votre odre de priorité. Je ris d'ailleurs en apprenant que les enfants ne sont pas finalement une clé essentielle du bonheur selon les statistiques, "s'occuper des enfants se retrouve en bas de l'échelle du Bonheur, quelque part entre la vaisselle et le nettoyage des toilettes!".
Des phrases somme toute simples, naïves mais justes ponctuent également l'exposition, et des ratures aussi car l'artiste a écrit à la main et ne parle pas un mot de français. Entre autres: "Avoir peu d'attentes est une bonne stratégie", "Faire les choses que j'avais prévu de faire augmente mon niveau général de bonheur", "Il est à peu près impossible de faire plaisir à tout le monde", "Affirme-toi", "Ne vous attendez pas à ce que les gens changent". Il y à beaucoup de déterminisme social chez Stefan. Et il voit juste. On ne peut pas être heureux sans les autres. Mammifère mais surtout animal social, pour être heureux il faut essayer d'être heureux ensemble!


Bon, allez voir The Happy Show, vous sourirez forcément, vous pourrez mâcher du chewing-gum jaune et même prendre un chocolat servi sur un plateau à la fin de l'exposition. Le chocolat est une drogue merveilleuse.
Et puis, évitez le métro si vous le pouvez, marchez, cherchez les hirondelles, regardez les autres et souriez car le sourire est aussi une maladie contagieuse. C'est pas moi qui le dis, c'est Stefan!


Je vous laisse chers amis, je veux votre Bonheur et le mien. Partons à la chasse!

"The Happy Show" jusqu'au 9 mars à la Gaîté Lyrique

Tout le programme: http://www.gaite-lyrique.net/

Votre échelle du bonheur en chewing-gums

Votre échelle du bonheur en chewing-gums

L'artiste!

L'artiste!

Installation faite avec des morceaux de sucre. Plus vous souriez (une petite caméra vous filme),plus les sucres s'illuminent.

Installation faite avec des morceaux de sucre. Plus vous souriez (une petite caméra vous filme),plus les sucres s'illuminent.

Hé oui!

Hé oui!

LE BILLET (mo)ROSE.
C'est là qu'il faut pédaler!

C'est là qu'il faut pédaler!

cadeau!

cadeau!

Tag(s) : #actualités français Insee morosit bonheur

Partager cet article

Repost 0