Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« IN BED WITH A NYMPHO » (PART I)

NYM-PHO-MA-NIAC. Quatre syllabes qui nous ont fait beaucoup parler.

Et à raison ! Le dernier Lars Von Trier excite notre imagination depuis des mois : des scènes censurées et coupées, un film qui va durer 5 heures, et puis non ce sera 4 ; des images au compte-goutte comme une perfusion pour nous nourrir lentement mais sûrement, et des images on ne peut plus provocantes, crues, cul ! Une Charlotte Gainsbourg à la gueule cassée et à poil avec une personne puis deux puis une dizaine. Nous ne sommes que des êtres humains faits de chair et de sang avec leurs faiblesses, on veut savoir et surtout voir!

Et je l’ai vu ! La première partie seulement car le film sera projeté en 2 parties à trois semaines d’intervalles. C’était jeudi dernier dans l’immense salle du Normandy sur les Champs-Elysées. Une projection à 10h du matin, on joue un peu des coudes et puis on nous fait signer un embargo de la critique, comprenez : on la ferme jusqu’au 17 décembre. Haaa imaginez ! Ca rajoute une bonne dose supplémentaire d’excitation. Quel marketing ! Personnellement, j’avoue que j’avais un peu peur car déjà je ne suis pas du matin. Et puis Lars Von Trier… ce n’est pas Woody Allen, on en sort toujours un peu bouleversé, jamais vraiment indemne, jamais avec un grand sourire. J’avais peur de trouver le film sale, moche, obscène, glauque. Moi qui préfère taper sur la cuisse de mon voisin devant une comédie ! J’ai même exceptionnellement mangé une tartine avec mon café… «histoire de» !

Donc, c’est l’histoire de Joe, une nymphomane. Une espèce dont on ne parle jamais! Est-ce que seulement j’en connais une de VRAIE nymphomane? Pas que je sache, ça ne se voit pas comme un gros bouton sur le nez, personne ne s’en vante!

Les hommes et leur appétit sexuel n’intéressent plus personne tellement on en a parlé mais l’appétit sexuel d’une femme? L’appétit sans borne, la boulimique sexuelle ? Un mystère !

Interprétée par Charlotte Gainsbourg, Joe est recueillie par un homme, Selligman (Stellan Skarsgård) alors qu’elle gisait agonisante dans une ruelle. Après l'avoir ramenée chez lui, il soigne ses blessures et l’interroge sur sa vie. Pourquoi est-elle dans cet état ? Joe se livre au vieil homme et dans ce premier volume nous parcourons les vingt premières années de sa vie en huit chapitres. La genèse de sa nature profonde, de sa nymphomanie : de la découverte de son sexe, en passant par l’expérimentation insouciante du sexe assez technique et ludique pour en arriver au début du plaisir. Au début des problèmes. Au début des dommages collatéraux. On assiste à la naissance du corps puis à celle de l’esprit. Et une étincelle d’amour.

Comme promis, vous verrez du sexe, en plan large et serré. Du sexe parfois beau et parfois moche (je parle de l’acte et de l’organe aussi !). Du sexe froid mais jamais sordide. (Quoique certains l’aimeraient encore plus chaud, bah oui la censure…)

Mais outre la belle réalisation, le génie de Lars Von Trier réside dans le texte. Un texte beau, fin et parfois teinté d’humour et de fantaisie. Le dialogue entre Joe et le vieil homme est profond. La morale plane aussi. Joe se hait. Selligman est bienveillant et veut en savoir plus. Moi aussi. Nous ne sommes qu’au début de son aventure. Nous ne pouvons pas encore la juger, la mépriser, l’aimer ou la plaindre. Elle est encore une curiosité bouillonnante.

Bref, j’en suis sortie vivante et chose incroyable, j’ai aimé ! Enfin… j’ai aimé à moitié puisqu’il est difficile d’aimer un film sans l’avoir vu entièrement.

Et, si « du sang, du sperme et des larmes » sont les trois ingrédients pour réussir un mélodrame selon Rainer W. Fassbinder, hé bien le film est réussi. Mais encore mieux, vous pouvez y rajouter de la mélancolie, et de la poésie.

Cette première partie annonce un film magistral dans son ensemble. Le film est un acte sexuel. Nous n’en sommes qu’aux préliminaires. L’orgasme est à venir. Espérons-le !

Nymphomaniac de Lars Von Trier (Part.1) Sortie le 1er janvier 2014

Ps : je vous en dirai plus sur les acteurs ( Stacy Martin, Shia Labeouf, UmaThurman, Christian Slater) le 1er décembre sur ITélé !

Sara Bessadi

Sara Bessadi

Tag(s) : #cinema

Partager cet article

Repost 0